COVID-19 :
NOUVEAUX HORAIRES D'OUVERTURE DU DRIVE AGEN
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h
Fermeture SAMEDI.
Renseignements au 05 53 47 24 24.

Comment est préservée la forêt lors de la récolte du bois?

Lorsqu'on aborde la préservation de la forêt on pense à la fois à la quantité et à la qualité. Analysons ces deux aspects.

L'attention porté à la qualité des sols

Les sols ont des senibilités au tassement très variées, en fonction de divers facteurs: charge en cailloux, texture, structure, densité des racines, hétérogénéité des horizons, etc... La sensibilité des sols au tassement est donc évaluée en fonction de deux paramètres: la texture du sol (sableux, argileux, caillouteux, etc...) et le taux d'humidité. L'érosion des sols en forêt est un phénomène majoritairement provoqué, sous nos latitudes, par les eaux de pluie.

Pour préserver les sols forestiers, l'opérateur qui réalise la récolte s'assure systématiquement:

- De choisir des entreprises possédant du materiel adapté à la sensibilité du sol concerné. Les progrès techniques réalisés ces dernières années permettent l'utilisation de machines plus performantes et moins impactantes pour les sols.

- Que la planification des interventions en forêt tient compte des périodes de sensibilité des sols, notamment en cas de forte humidité.

- De mettre en place des cloisonnements afins de restreindre la surface circulée par les engeins d'exploitation et donc le tassement. L'entreprise peut également déposer une couche de branches sur les cloisonnements, lorsque les sols sont sensibles afin d'assurer leur préservation.

- En cas de risque d'érosion, de l'aisser au sol des menus bois en quantité suffisante, notamment pour limiter les dégâts érosifs.

Le maintien de la population d'arbre (résineux et feuillus)

La forêt française, très diversifiée avec plus de 130 espèces d'arbres est composée à 71% de feuillus, le chêne étant l'espèce la plus répandue puisqu'il couvre 41% de la suface forestière. Le choix d'orienter une parcelle forestière vers des essences feuillues ou résineuses dépend en priorité de la qualité des sols et des contraintes du territoire.

C'est un choix global du propriétaire en fonction, notamment des produits de bois d'oeuvre qu'il souhaite valoriser.

 Le bois énergie n'a donc aucun impact sur ce choix. Sur le territoire français, l'expansion ds feuillus est plus marquée que celle des résineux et leur proportion respective n'a pas évolué en un siècle. Une forêt possédant une diversité d'essences à d'ailleurs l'avantage de mieux résister aux maladies et aux aléas climatiques.