COVID-19 :
NOUVEAUX HORAIRES D'OUVERTURE DU DRIVE AGEN
Du lundi au vendredi : 8h30 - 12h
Fermeture SAMEDI.
Renseignements au 05 53 47 24 24.

Les arbres de l’hémisphère nord absorbent de plus en plus de C02 grâce à la reforestation

Une étude dirigée par le Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement affirme que les écosystèmes de l’hémisphère nord ont joué un rôle majeur dans le ralentissement du réchauffement climatique, en étant des « puits de carbone » ces dernières décennies. La majeur partie ayant été absorbée ces trente dernières années.

Les données montrent en effet que l’absorption par l’éco-système a commencé dans les 1990, et a connu une croissance remarquable depuis.


Un rôle à prendre au sérieux

Nous savions déjà que les forêts capturent une quantité impressionnantes de CO2 (en moyenne 35kg par an), mais cette nouvelle publication met en lumière que « le puit de la végétation dans l’hémisphère nord a eu un rôle prédominant dans cette absorption globale depuis presque soixante ans » précise Philippe Ciais, climatologue présent sur cette étude. L’hémisphère Sud, quant à lui, est en détresse et ne bénéficie pas de l'avantage des grandes fôrets comme dans l'hémisphère Nord.

On apprend également : « la concentration de CO2 dans l’atmosphère reste, en moyenne, plus élevée dans l’hémisphère nord. » Cela s’explique par la présence d’industriels très forte dans l’hémisphère Nord. D’où la nécessité de reboiser, mais surtout de préserver les éco-systèmes déjà existants.